La première école japonaise se référant à Mikao USUI est la USUI REIKI RYOHO GAKKAI, la société d’origine de Mikao USUI.

Les présidents qui y ont oeuvré sont :

  • MIKAO USUI (1922)
  • USHIDA JASABURÔ
  • TAKETOMI KANICHI
  • WATANABE YOSHIHARU
  • WANAMI HÔICHI
  • KOYAMA KIMIKO
  • KONDO MASAKI (président actuel)

Mais ces présidents successifs n’avaient pas le parcours thérapeutique et de méditation qu’avait Mikao USUI, permettant cette approche de connaissance de l’être humain et la compréhension profonde du Reiki qui met l’être humain au coeur de cette pratique.

Autrement dit, le fondateur disparu avec son enseignement oral, il ne restait que des techniques manuelles laissées par USUI, telles des partitions de musique sans chef d’orchestre pour pouvoir les déchiffrer.

Hirochi DOI, qui a été membre de la USUI REIKI RYOHO GAKKAI, confirme page 236 dans son livre « Gendai Reiki Hô, quintessence de la méthode traditionnelle et des pratiques occidentales du Usui Reiki », que ces présidents successifs avaient un parcours très différent de celui d’USUI :

  • USHIDA JASABURÔ était vice-amiral
  • TAKETOMI KANICHI était vice-amiral
  • WATANABE YOSHIHARU aurait été philosophe
  • WANAMI HÔICHI était vice-amiral d’escadre
  • KOYAMA KIMIKO était femme de professeur de l’université
  • KONDO MASAKI, le président actuel, est professeur de littérature.

Il est clair que ces personnes ont successivement présidé la USUI REIKI RYOHO GAKKAI en mémoire de Mikao USUI, mais ce n’est pas un hasard si aucun écrit de Mikao USUI n’est sorti de cette société, si cette société reste fermée à l’extérieur (pratique uniquement entre membres), et si cette société n’a pas mis fin à toutes les affirmations affabulatoires et les déviations sur le Reiki d’USUI…, y compris, comme l’indique Hirochi DOI sans son livre, lorsque le Reiki d’origine a disparu au Japon et a été remplacé par le Reiki occidental : il n’existe aucun écrit d’USUI sur sa pratique, et personne, même pas la USUI REIKI RYOHO GAKKAI, bien que souhaitant rester fidèle à la mémoire d’USUI (ce qui est tout à son honneur), n’a les moyens d’enseigner le Reiki tel que développé et enseigné par USUI à son époque.


Les élèves de Mikao Usui sortis de la Usui Reiki Ryôhô Gakkai

Dans son livre pages 237 à 241, Hirochi DOI nomme les élèves présents à la USUI REIKI RYOHO GAKKAI du temps d’USUI. Nous verrons plus tard les cas HAYASHI et TAKATA. Nous venons de voir ceux des vices-amiraux devenus présidents de cette société. Hirochi DOI parle également d’autres élèves devenus indépendants après le décès d’USUI : Eguchi TOSHIRIRO, Tomita KAIJI pour les plus connus, et « de nombreux autres élèves (qui) ont quitté le USUI REIKI RYOHO après l’avoir appris, qui ont créé de nouveaux établissements ou de nouvelles religions ». (page 241)

Ces scissions sont normales, puisqu’aucune personne formée par Mikao USUI à son époque pendant deux à quatre ans maximum n’a pu intégrer l’enseignement oral de Mikao USUI ainsi que la partie thérapeutique, surtout que les élèves n’étaient pas, comme nous le savons aujourd’hui grâce à cette société, dans cette branche dite spirituelle thérapeutique. Ces élèves étaient souvent des officiers de marine, parfois médecins, mais il n’est pas mentionné qu’ils avaient une culture thérapeutique psychologique et spirituelle profonde. N’oublions pas, par exemple, que les grands maîtres ont besoin eux-mêmes de plusieurs années d’enseignements et de pratiques pour former leurs disciples, et que ceux-ci ne commencent pas tout de suite à enseigner. Ces grands maîtres eux-mêmes sont formés par leur maître sur plusieurs années ! (Il faut 3 à 4 ans pour former un bon cuisinier, et il faudrait 3 week-ends pour l’être humain, comme le laissent à penser tous ces reikis dénaturés ?)

C’est pour cette raison que la USUI REIKI RYÔHÔ GAKKAI a conservé les pratiques élaborées par Mikao USUI. Mais toutes ces pratiques ne servent à rien si elles ne sont pas accompagnées de la démarche et de la compréhension spirituelle et thérapeutique, c’est-à-dire l’accompagnement du consultant qui représente 80% de la pratique, en reliant la pratique au fonctionnement de l’être humain (exemples : pourquoi l’être humain se sent-il mieux quand on pose les mains sur lui ? Pourquoi réagit-il à cette pratique ? Pourquoi connaît-il des phases de réactivités ou de difficultés au bout de plusieurs séances ? Comment l’accompagner au-delà de ses difficultés ?)

L’enseignement oral de Mikao USUI qui autorise l’authenticité globale de l’ensemble de la transmission n’a plus cours, car il n’existe aucun écrit de Mikao USUI. C’est pour cette raison que le Reiki Traditionnel de Mikao USUI n’existe même plus au Japon aujourd’hui, ou seulement d’un point de vue intellectuel. Et c’est aussi la raison pour laquelle la USUI REIKI RYOHO GAKKAI a toujours refusé de pratiquer et de former en dehors d’un cercle restreint aux personnes faisant partie de l’association, voire familiale car l’accompagnement professionnel psychologique des réactivités est inexistant.


En conclusion sur la Usui Reiki Ryôhô Gakkai

Nous avons voulu remonter à la source du Reiki : son fondateur Mikao USUI ; nous avons cherché à retrouver les enseignements d’origine de Mikao USUI, des écrits qu’il avait laissés sur son enseignement global pour savoir ce qu’était la véritable pratique de Reiki parmi toutes ces affirmations différentes et ces pratiques de Reiki disparates. Nous n’avons rien trouvé.

Avec les moyens de communication et de recherche qui existent aujourd’hui, personne n’a été capable de nous mettre sous les yeux les écrits d’USUI, même pas ceux qui sont garants officiellement de la pratique originelle du Reiki – nous faisons allusion à la USUI REIKI RYÔHÔ GAKKAI, société créée par USUI 4 ans avant son décès pour définir sa méthode du Reiki. Les seuls éléments qui ont communément circulé et qui émanent de Mikao USUI sont le USUI REIKI HIKKEI, livret d’USUI contenant une sorte d’interview qui explique simplement sa pratique, ainsi que quelques techniques énergétiques du Reiki qui ont filtré de la USUI REIKI RYÔHÔ GAKKAI via un de ses membres, Hirochi DOI. Ces techniques ont été fournies sous forme de traduction littérale de leur application, mais sans aucun enseignement portant sur leur fonctionnement (c’est-à-dire sans « mode d’emploi »), et certaines de ces pratiques énergétiques sont même plus que douteuses (on peut d’ailleurs se demander si les traductions sont bien conformes…).

Depuis le début des années 1990, où chacun fait sa pratique personnelle avec sa vision personnelle des choses, mais que chacun nomme cette pratique « Reiki », il est incompréhensible que la USUI REIKI RYÔHÔ GAKKAI n’ait pas mis un terme à toutes ces dérives de la pratique d’origine en publiant les écrits d’origine de Mikao USUI permettant de définir exactement ce qu’est la pratique du Reiki et comment elle fonctionne.

Qui plus est, nous ne comprenons pas pourquoi Hirochi DOI, pourtant membre de la USUI REIKI RYÔHÔ GAKKAI et à priori bien placé pour savoir ce qu’est le Reiki, a carrément fondé sa propre pratique, le Gendaï Reiki Hô, en reprenant quelques techniques énergétiques d’USUI, celles qu’il a laissé filtrer, mais en ajoutant des explications de fonctionnement à la new age (c’est ce qu’il écrit dans son livre à partir de la page 55), qui vont d’ailleurs à l’encontre du peu d’explications écrites laissées par Mikao USUI lui-même ! Comportement à l’opposé de ce que le respect des traditions et de la culture du Japon devrait pourtant appeler…

Dans cette constellation délirante, c’est-à-dire :

  • une société, la USUI REIKI RYÔHÔ GAKKAI, garante de la pratique originelle du Reiki et qui ne protège pas le Reiki des dérives et du charlatanisme sans fin alors que par définition, elle serait la seule et unique au monde à pouvoir faire du Reiki d’USUI et à pouvoir le transmettre dans le respect du fondateur ;
  • un membre de la USUI REIKI RYÔHÔ GAKKAI, Hirochi DOI, qui écrit lui-même dans son livre qu’il a remanié avec du new age la pratique d’origine mais qui base tout son marketing sur son appartenance à la tradition japonaise et à la USUI REIKI RYÔHÔ GAKKAI pour vendre sa pratique du Reiki comme authentique
  • des multitudes de Reiki, aux techniques et « enseignements » tous différents mais soi-disant provenant tous d’USUI ;
  • des écrits d’USUI sur le fonctionnement de sa pratique qui restent introuvables…

… il n’y a qu’une explication, basique et objective : il n’existe aucun document écrit d’USUI sur sa pratique du Reiki et son fonctionnement, et l’enseignement d’USUI a disparu avec son décès… A partir de là, sans écrit, donc sans preuve écrite sur tout ce qui peut être affirmé sur le Reiki, la porte était ouverte à tous les abus, à commencer par Hirochi DOI, qui sait qu’en l’absence d’écrits d’USUI, il est impossible à quiconque de vérifier la véracité de ses propos sur ce qu’est la pratique du Reiki.

La plus grande fumisterie dans le Reiki est de faire croire qu’il existe des écrits sur l’enseignement global de Mikao USUI sur sa pratique.

Or, si ces écrits avaient existé, ils auraient été édités depuis 1926 pour mettre un terme à toutes ces dérives.