Pour des novices, il est très difficile de reconnaître le vrai du faux et les dérives du Reiki Traditionnel dans un marasme publicitaire qui scande souvent l’appartenance au Reiki de Mikao USUI, ce qui est souvent très mensonger.

Les recours au marketing sont également de plus en plus nombreux, avec des sites internet à l’allure irréprochable, que ce soient des sites de praticiens ou des sites d’écoles, de fédérations, cachant bien souvent en coulisse des discours complètement opposés à ce qui est présenté en façade. Pourtant, il est possible de déceler rapidement de tels abus ou des dérives.

 

La meilleure vérification : la transparence des informations

Axer votre vérification sur la transparence des informations.

Si la personne est honnête, elle vous donne d’elle-même accès à toutes les informations qu’un professionnel doit tenir à votre disposition pour que vous puissiez décider si ce qu’il vous propose correspond à ce que vous recherchez.

Très souvent, ils n’indiquent ni numéro de téléphone, ni photo du praticien, ni adresse fixe (il faut juste remplir un formulaire pour être contacté). Les mentions légales, pourtant obligatoires sur les sites internet en France, sont inexistantes, rendant impossible l’identification du praticien. Ce praticien a-t-il déclaré son activité professionnelle ? Est-il assuré pour les séances Reiki qu’il veut vous prodiguer ?


Cursus et traçabilité du parcours du professionnel Reiki

Sachez que chaque praticien et chaque enseignant de Reiki est responsable des informations qu’il indique sur lui-même. N’hésitez pas à lui demander les justificatifs des titres et formations qu’il annonce. S’il ne les a plus, il pourra les obtenir auprès de son école ou de sa fédération.

Est-il auto-proclamé avec le plus grand flou sur son parcours ? Ou a-t-il suivi une formation professionnelle ? Où ? Dans quelle école ? Quel est le cursus de formation suivi par votre interlocuteur (il doit pouvoir se référer à un cursus dont vous pouvez facilement vérifier le contenu, il doit également pouvoir montrer un certificat attestant de ses compétences professionnelles) ?

Vérifiez aussi la validité de l’école de formation dont est issu le praticien Reiki.

Cette école est-elle déclarée (ce qui est facilement vérifiable auprès des préfectures ou autres autorités) ? Est-elle une école de formation professionnelle avec pignon sur rue ? Est-elle ouverte à l’année avec du monde régulier ou seulement quelques stages par an ? Sachez également qu’une pratique reconnue à l’étranger, à laquelle votre interlocuteur aurait été formé à l’étranger, ne signifie pas pour autant que les autorités françaises sont d’accord avec cette formation et qu’elles le reconnaissent comme professionnel en France dans cette pratique (un professionnel doit respecter la législation du pays dans lequel il pratique, et ce n’est pas parce qu’une formation ou une pratique est légale à l’étranger qu’elle l’est forcément en France – exemple : la chiropraxie a longtemps été reconnue aux Etats-Unis et interdite en France).

Vérifiez la validité de la fédération dont votre praticien de Reiki est membre.

Ce professionnel est-il déclaré ? Pratique-t-il sous le manteau ? A-t-il une assurance professionnelle (faute professionnelle pour une pratique non conventionnelle) qui vous permet d’être tout-à-fait serein sur l’accompagnement de cette personne ? Est-il répertorié sur l’annuaire de la Fédération à laquelle il dit appartenir ? Se répertorie-t-il sur internet sous la « Fédération Française de Reiki » ou sous la « Fédération Française de Reiki Usui », dont les véritables raisons sociales ne comportent pas le mot « français », mais qui permet de créer un amalgame avec le sérieux et le professionnalisme de la Fédération FRANCAISE de Reiki Traditionnel ?

S’il prétend appartenir à la Fédération Française de Reiki Traditionnel, vérifiez à www.ffrt.fr qu’il figure bien sur l’annuaire. S’il n’y est pas, envoyez-nous un mail pour vérifier qu’il est connu chez nous.


Discours tenu par votre interlocuteur

Contient-il des affirmations de style croyance avec lesquelles vous devez être d’accord pour que « la pratique du Reiki marche sur vous » ? Ses sources et sa pratique ont-elles été validées et si oui par qui ; pouvez-vous le vérifier ? Parle-t-il d’énergie extérieure à l’être humain (cosmos, solaire, grand univers, religion, Mikao USUI, énergie universelle) ? Tient-il des discours pouvant déboucher sur des dérives sectaires (liens établis entre le Reiki et la médecine – douce, non conventionnelle -, etc.) ?

Bien souvent, pour paraître sérieux, les sites internet alignent des phrases piochées à droite et à gauche chez les concurrents fiables sur internet, afin de créer des amalgames entre leur pratique non professionnelle voire déviante et une pratique professionnelle et fiable.

Mais en lisant bien, le praticien se contredit à un moment sur son site : exemple, affirme-t-il que le Reiki n’est pas médical et parle-t-il de « soins reiki » quelques lignes plus tard ?


En cas de doute : les autorités publiques

Renseignez-vous auprès des autorités publiques et d’instances gouvernementales sur le comportement et le discours de votre interlocuteur :

  • La MIVILUDES, Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires peut vous aider ;
  • Si vous avez un doute sur les pratiques médicales et non médicales, visitez le site du Ministère de la Santé.
  • Sachez également que si votre interlocuteur n’est pas répertorié comme médecin et qu’il établit un diagnostic quel qu’il soit (exemple : est considéré comme établissant un diagnostic médical le discours d’un praticien disant avoir ressenti dans ses mains des déséquilibres dans votre corps, déterminant l’origine physique de votre déséquilibre – organe, etc. – et vous proposant un traitement, même des pratiques de Reiki), vous pouvez vous adresser au Conseil de l’Ordre des Médecins pour pratique illégale de la Médecine.

Ne prenez pas pour argent comptant ce qui vous est affirmé : vérifiez-le toujours ! Et abstenez-vous en cas de doute.