Définition du mot «Reiki»

La traduction du mot Reiki

Le fondateur japonais du Reiki, Mikao USUI, a nommé sa pratique : REIKI

Pour respecter la source, la Fédération Française de Reiki Traditionnel a sollicité une traductrice japonaise assermentée auprès du Tribunal, pour traduire la signification de ce mot.

Le mot Reiki est composé de 2 kanjis japonais : « Rei » et « Ki ».

  • Rei signifie « esprit »
  • Ki signifie « énergie »

La traduction mot à mot de Reiki est énergie de l’esprit.

La traduction usitée du terme Reiki est la force de l’esprit®.

Le sens donné par la pratique d’origine, par le fondateur Mikao USUI, est une pratique permettant de développer, de trouver ou de retrouver sa force de l’esprit.

L’énergie de l’esprit, ou la force de l’esprit, n’est pas celle que l’on va chercher en dehors de nous, mais bien notre propre énergie, c’est-à-dire nos ressources naturelles.

Le Reiki n’est donc pas à définir ou à présenter comme :

  • l’énergie universelle
  • l’énergie universelle de vie
  • l’énergie vitale universelle
  • la force universelle de vie
  • une onde ou vibration d’amour
  • l’énergie vitale présente chez tous les êtres humains (ki) en lien avec l’énergie universelle (rei)
  • un concept japonais sans traduction française possible mais simplement présent dans le « ressenti »

Ainsi, le Reiki n’est pas une énergie universelle de vie que l’on transmettrait en tant que canal par l’imposition ou l’apposition des mains, avec un donneur qui servirait de canal reiki et transmettrait à un receveur l’énergie universelle de vie, ou l’énergie cosmique, comme soin reiki, pour que le receveur aille mieux et qu’il guérisse.

Toute pratique présentée selon les termes ci-dessus n’est pas du Reiki, mais une déviation de la pratique de Mikao Usui. Elle n’est donc pas représentative.


Définition du mot «traditionnel»

Ce qu’on entend par « tradition »

On lit souvent que parce que le fondateur du Reiki était japonais, le Reiki Traditionnel contient « la tradition japonaise » (/ et ou la philosophie japonaise).

Le Reiki Traditionnel n’est pas une exclusivité japonaise… au même titre que le judo n’est pas une exclusivité japonaise, mais un sport dont la pratique vient d’un Japonais. Et il existe aussi des champions du monde et olympiques dans le judo… qui sont français !

Il n’est pas non plus en lien avec une tradition ancienne japonaise (shintoïsme et autres religions japonaises).

Le sens traditionnel donné par Mikao USUI est de tradition fonctionnelle et naturelle de l’être humain.

Le fondateur du Reiki, Mikao Usui

Le fondateur du Reiki est Mikao USUI (1865 – 1922), maître japonais de méditation.

Il créa le Reiki et l’officialisa en 1922 par sa société USUI REIKI RYOHO au Japon.

fondements-reiki-usui

Le mémorial érigé au Japon par les élèves d’USUI sur sa vie et son oeuvre cite en synthèse :

  • que le Reiki est une méthode de ‘guérison de l’esprit’ (‘guérison de l’esprit’, signifie, au sens des méditants bouddhistes, ‘guérison de la souffrance naturelle, ou mal de vivre, de l’esprit’)
  • qu’USUI n’a pratiqué le Reiki que pendant 4 ans ; il commença en 1922 et arrêta en 1926 (date de son décès)
  • que le Reiki est lié à l’enseignement de la psychologie méditative et que le travail effectué par le praticien est un travail de méditation
  • que le Reiki ne guérit pas les maladies, mais qu’il rend l’esprit heureux
  • que le Reiki permet aux gens de s’élever spirituellement (dans le sens : travail et profondeur de l’esprit)

Mikao USUI n’a pas développé une pratique réservée à la compréhension japonaise et enfermée dans une tradition japonaise. Grand chercheur et voyageur de par le monde, grand méditant et observateur-connaisseur des mécanismes du mal-être et du bien-être, il a développé une pratique dont le fonctionnement est entièrement calé sur l’être humain, et peut ainsi être comprise et pratiquée par toutes les cultures et traditions (d’où le côté universel de la pratique – et non l’énergie universelle…).

Le Reiki n’est pas réservé à une élite qui aurait été initiée et dont on aurait ouvert le canal reiki. Le Reiki n’est pas réservé à des élus ou des personnes qui auraient développé un don.

Il s’adresse à tous ceux qui ont envie d’acquérir cette connaissance d’eux-mêmes : le fonctionnement de leur mal-être et surtout, l’accès à leur mieux-être pour le pérenniser et le vivre durablement.


Fondement du Reiki Traditionnel

En respectant la pratique de Mikao USUI mais en la traduisant avec des mots du langage courant français, le Reiki est une pratique basée sur un toucher léger provoquant une relaxation méditative naturelle chez l’être humain (utilisation des pratiques manuelles décrites par Mikao USUI) et sur un travail méditatif, afin de développer ses ressources naturelles d’équilibre et de force intérieurs pour arrêter de souffrir.

Par cette pratique, chacun accède à ses potentiels naturels et atteint son épanouissement personnel.

Seulement le Reiki n’étant pas une pratique magique, il ne suffit pas de poser les mains pour que « le travail se fasse ». Les personnes à qui l’on effectue des séances de Reiki changent dans leur perception de la vie et / ou d’elles-mêmes, et ont besoin d’être accompagnées par un professionnel qui saura les aider à trouver leur solution face à leur demande de mieux-être.

En résumé, ce qui n’est pas du Reiki

  • Toute pratique basée sur une énergie (universelle, universelle de vie, force universelle de vie, liée à Mikao USUI, liée au shintoisme, liée aux anges, à Bouddha, etc.) en lien avec quelque chose ou une force ou des êtres en dehors de l’être humain
  • Toute pratique autre qu’un travail de relaxation méditation par le toucher
  • Toute pratique où il suffit de poser les mains pour que l’énergie coule et s’occupe de la personne allongée.