Trouver sur ce site

 

-


logo_ffrt2


Qui est en ligne ?

Nous avons 4 invités en ligne

 

Sur la formation Reiki du praticien

Des formations très courtes pour être "thérapeute reiki" ou maître reiki ou (maître) praticien / enseignant reiki sont proposées. On y raconte les exploits de guérison, on dessine des symboles, on parle de la culture japonaise. On parle de la vie de Mikao USUI. Bref, on parle de tout durant ces stages, sauf de l'être humain.

Ces formations durent 1 à 4 stages de 2 jours. Entre deux stages, on vous demande de suivre des ateliers, des séances de reiki, de pratiquer vous-même et d'attendre un certain temps avant de continuer... Au final, la formation s'étale sur plusieurs mois, voire plusieurs années... mais ne contient que quelques heures.

Ainsi, certaines personnes qui ont suivi juste un week-end en 2002, puis un deuxième week-end en 2004 et un dernier week-end en 2008 vous disent avoir effectué une formation de reiki de 6 ans.

Les questions à se poser pour vérifier la formation et son contenu :

  • Quel est le parcours du maître reiki ? Du (maître) enseignant ? Du Shihan ? Du praticien thérapeute ? Où ? Avec qui ?
  • A combien de journées d'enseignement se résume la durée de la formation ?
  • Depuis combien de temps le centre de formation en question existe-t-il ? Combien de personnes l'enseignant a-t-il formées jusqu'à aujourd'hui ?
  • Depuis combien de temps la personne est-elle enseignante / professeur, et combien de séances en cabinet a-t-elle pratiquées pour intégrer dans sa formation comment pratiquer des séances de Reiki sur les autres (en cabinet), afin de répondre concrètement sur les réactivités et leur accompagnement ?
  • En quoi connaître la vie de Mikao Usui va vous aider à aller mieux ou à faire un deuil ? Retrouver un travail ?
  • Confieriez-vous votre corps et votre esprit à une personne qui se dit médecin, en ayant fait trois ou quatre week-ends de médecine en 6 ans ?

 

pictofleur

Au sujet du professionnalisme du praticien Reiki

Quelle que soit la formation suivie, le praticien explique faire du reiki d'USUI. Vérifiez la lignée dont il se dit issu : ICI

Très souvent, votre interlocuteur n'a jamais fait de travail sur lui (reconnu officiellement en tant que tel). Il se garde bien de donner son parcours, ou cite des points qui sont invérifiables. Il peut aussi décrire un parcours et donner ses hobbies qui n'ont absolument rien à voir avec la pratique du Reiki. En fait, c'est la pratique du Reiki qui vient crédibiliser son parcours : souvent il lui est arrivé un accident, un événement difficile, un deuil dans la vie et c'est le reiki qui l'a sauvé (pratique miraculeuse).

Il vante les effets du Reiki, voire la reconnaissance de la pratique... mais se garde bien de préciser que le Reiki qu'il vante est celui de personnes fiables, et que "son" reiki n'a rien à voir avec celui vanté.

Il dédie son site reiki à des passages qui n'ont rien à voir avec le reiki (convictions personnelles, religion, politique, légendes diverses, expositions artistiques, description d'autres pratiques et de leurs résultats, de bien-être ou pas, croyances diverses, fantasmes personnels, pseudoscience, traitements du corps - régimes, etc, - qui n'ont rien à voir avec le Reiki).

Bref, il vous parle de tout, sauf de l'essentiel : vous et le travail que vous allez effectuer.

 

Beaucoup de praticiens font également du zapping de pratiques de bien-être, et vous proposent des cartes de visite contenant toute une gamme de pratiques pour aller mieux. Dans des pratiques de bien-être dont beaucoup ne sont pas encore réglementées, il est facile de commencer des formations à droite et à gauche, de ne pas les terminer et de mettre malgré tout sa plaque professionnelle pour chaque pratique. Faire du zapping de pratiques, dont on a commencé les formations sans jamais les terminer, n'a jamais été une preuve de professionnalisme et de compétences professionnelles. Méfiez-vous des cartes de visite à rallonge : soit la personne a 400 ans, soit elle a suivi deux week-ends seulement dans chaque pratique.

Si le praticien de Reiki prétend que sa pratique du Reiki a fait ses preuves, par exemple à l'hôpital, de laquelle parle-t-il ? De la sienne, ou bien de celles des autres qui n'a rien à voir avec la sienne ?

Si le praticien de Reiki prétend que le Reiki est une vraie pratique professionnelle et qu'elle est considérée comme un métier, de laquelle parle-t-il ? S'il cite Pôle Emploi comme ayant défini une fiche de praticien de Reiki, à votre avis, son reiki est-il celui dont parle Pôle Emploi ?

Si le praticien de Reiki se dit professionnel, a-t-il fait ses preuves en tant que professionnel, ou bien se sert-il de la preuve du professionnalisme d'autres personnes pour se crédibiliser dans sa pratique ?

Si le formateur Reiki ou l'école Reiki se dit professionnelle et explique que Pôle Emploi finance les formations Reiki ou que des DIF et Fongecif financent la formation Reiki... De quelles formations s'agit-il ? De la sienne ? Peut-il le prouver ? Est-il déclaré professionnellement pour pouvoir établir de telles conventions ? Ou bien parle-t-il plutôt de véritables écoles qualifiées, comme l'Institut de Reiki, dont les formations sont régulièrement prises en charge par des organismes aussi bien publics que privés ?

 

pictofleur

Sur l'individu en lui-même

Le marketing de vente des prestations du praticien Reiki est basé sur le discours que "le reiki l'a sauvé", ce qui crédibilise sa pratique personnelle, mais lui confère aussi un "pouvoir magique". Il est extrêmement dangereux de suivre une personne auto-proclamée connaisseuse du fonctionnement de la souffrance de l'être humain sur sa seule expérience, sans supervision aucune, ni travail effectué sur elle (dans une pratique reconnue).

Fuyez toutes les personnes qui refusent de rentrer dans des supervisions personnelles dont le but est de servir de cadre de vérification et de bon fonctionnement par des tiers officiels. Toute profession touchant l'être humain contient de la supervision, car elle évolue sur des constats avérés des connaissances supplémentaires que l'on acquiert au fur et à mesure sur l'être humain lui-même. Par exemple, les personnes qui se disent "maîtres reiki indépendants" refusent de rentrer dans un cadre de pratique, ce qui signifie qu'elles pratiquent sans aucun contrôle extérieur. Ce qui leur permet de faire et dire ce qu'elles veulent, mais avec le risque de fortes déviations, voire de dérives sectaires.

Dernier point : taper simplement sur les moteurs de recherche le nom et prénom de votre praticien. A l'époque des réseaux sociaux, et de l'accès aux informations, il est aisé de vérifier si le praticien reiki affirme quelque chose sur son site et dit le contraire sur d'autres sites, voire adopte une attitude peu éthique.